C’est le mardi 7 février qu’est célébrée autour du monde la Journée pour un Internet plus sûr 2017, avec pour devise « Soyez le changement : ensemble pour un meilleur Internet ».

La journée pour un Internet plus sûr est célébrée globalement dans plus d’une centaine de pays, et est coordonnée par le réseau Insafe/INHOPE, avec l’appui de la Commission européenne et des centres nationaux pour un Internet plus sûr de l’Europe et de l’Amérique du Nord.

Une fois de plus, le Réseau Enfants-Retour est fier de souligner cette importante journée de sensibilisation. La Journée pour un Internet plus sûr offre l’occasion de mettre en relief une utilisation positive de la technologie, tout en explorant le rôle que nous jouons tous dans la création d’une communauté virtuelle meilleure et plus sûre. Cette journée encourage les jeunes, parents, aidants, éducateurs, travailleurs sociaux, policiers, entreprises et gouvernements à faire équipe pour contribuer à la création d’un meilleur Internet. De plus en plus d’enfants accèdent à la communauté virtuelle; or, plusieurs d’entre eux ignorent encore qu’ils ont des droits et des devoirs, et continuent de ne pas respecter les règles qui régissent le monde virtuel.

Réseau Enfants-Retour invite les parents à prendre le temps de discuter avec leurs enfants des pratiques adéquates sur Internet. « Il est important de rappeler à nos enfants de toujours adhérer aux règles de nétiquette lorsqu’ils naviguent sur Internet. Il est également important de leur en rappeler la nature publique, et de les inciter à toujours réfléchir avant d’afficher ou partager des textes, photos ou vidéos. Il est tout aussi essentiel de rappeler aux enfants que le partage de dossiers et la copie de textes, images ou oeuvres d’art d’Internet pourrait enfreindre les lois sur les droits d’auteur. De plus, ils ne devraient en aucun cas se servir d’Internet pour partager des commérages, pour intimider ou pour faire des menaces à qui que ce soit », affirme Pina Arcamone, directrice générale du Réseau Enfants-Retour. Pour plus de renseignements, les parents sont invités à consulter le volume no 11 de la série Pleins feux sur la sécurité, intitulé « En sécurité dans le monde virtuel », ainsi qu’à prendre connaissance du site www.droitsurinternet.ca. Le Réseau Enfants-Retour offre également des ateliers éducatifs sur la sécurité, qui informent les enfants de 5 à 17 ans à propos de la sécurité en ligne et de la nétiquette.

À propos du Réseau Enfants-Retour

Fondé en 1985, le Réseau Enfants-Retour est le seul organisme sans but lucratif au Québec qui se consacre à la recherche d’enfants disparus et à la prévention de telles disparitions. Quelle que soit la raison de la disparition, des fugues jusqu’aux enlèvements parentaux ou criminels, l’équipe du Réseau Enfants-Retour soutient, accompagne et conseille les familles dont l’enfant a disparu.

De plus, l’équipe collabore étroitement avec les forces de l’ordre, les agences de bien-être de l’enfance et gouvernementales, ainsi qu’avec les médias dans le but de retrouver ces enfants sains et saufs et de les rendre à leurs familles. Depuis sa création, le Réseau Enfants-Retour a aidé les forces de l’ordre à retrouver 1 223 enfants et a enseigné à plus de 175 000 élèves à se protéger, tant en ligne que dans la vraie vie.

Réseau Enfants-Retour est un partenaire reconnu du Centre national pour les personnes disparues et restes non identifiés (CNPDRN) de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), et est fier d’être membre de l’AMECO (Association of Missing and Exploited Children’s Organizations), une association d’organismes se dévouant à combattre les disparitions et l’exploitation des enfants).