La fugue est le motif le plus fréquent de disparition chez les adolescents. Trois causes majeures expliquent les raisons pour lesquelles ces jeunes fuguent :

  • Une communication déficiente entre les parents et l’enfant;
  • Une incapacité de l’enfant à faire face à des problèmes personnels;
  • De mauvais traitements subis par l’enfant de la part de son entourage.

Un jeune peut fuguer de façon spontanée à la suite d’un incident, d’un échec, d’un conflit ou d’une émotion intense qu’il a ressentie (comme la peur d’affronter les conséquences de ses actes, la colère, la peine). Dans de telles circonstances, la fugue devient pour lui la seule solution, ou même une échappatoire qui lui évite de faire face à ses difficultés.

Toutefois, les fugues sont généralement planifiées et bien préparées. Il est donc important de connaître les signes annonciateurs d’une fugue. Ces signes peuvent indiquer que votre enfant prépare une fugue, mais ils n’indiquent pas obligatoirement qu’il fuguera. En conséquence, il est important que vous restiez à l’écoute de ce dernier.

Les signes précurseurs à la fugue sont les suivants :

  • L’accumulation d’argent et de biens personnels cachés dans sa chambre;
  • Les conversations sur les fugues : le jeune cherche à anticiper la réaction de ses parents en abordant ce sujet ouvertement;
  • Les problèmes à l’école (problèmes académiques, relationnels, de comportement);
  • Les problèmes familiaux;
  • L’abus d’alcool ou de drogues;
  • Le changement soudain d’amis;
  • L’isolement;
  • Un changement dans les habitudes de vie (sommeil, alimentation);
  • La disposition à un comportement colérique (colère inhabituelle ou répétée);
  • Le bris des règles familiales;
  • La dépression.

Voici quelques exemples de moyens qui peuvent être efficaces pour prévenir la fugue :

  • Établir une bonne communication avec votre enfant : la rupture de dialogue aggrave les conflits;
  • Dire à votre enfant que vous l’aimez et qu’il est important pour vous;
  • Discuter ouvertement de fugue avec lui, lui demander s’il a l’intention de fuguer;
  • Inviter ses nouveaux amis à la maison afin de connaître son réseau social;
  • Modifier, si possible, votre horaire de travail de façon à être présent lors de son retour de l’école.

Il est important de cerner les besoins de votre adolescent. Plus un parent connaît les besoins de son enfant, plus il est en mesure de l’aider à y répondre, réduisant ainsi les comportements à risque.

Si vous n’arrivez pas à établir une bonne communication avec votre enfant, nous vous encourageons à solliciter l’aide de personnes-ressources plutôt que de laisser la situation s’aggraver. Vous pouvez également communiquer avec notre équipe, nos chargés de dossiers seront en mesure de vous donner de précieux conseils.