Historique

1984

Le 1er novembre 1984, Maurice Viens, un jeune garçon de 4 ans, était enlevé et assassiné. Cette terrible tragédie a amené deux femmes à unir leurs forces, et le 21 mai 1985, le Réseau Enfants-Retour voyait le jour.

1990

Le Réseau Enfants-Retour organise la première célébration de la Journée des enfants disparus en sol européen en réunissant, à Bruxelles, diverses associations britanniques, françaises et belges.

1994

Le programme de prévention du Réseau Enfants-Retour est offert pour la première fois dans les camps de jour du Grand Montréal.

1998

Première Journée d’identification des enfants en collaboration avec les restaurants McDonald’s de l’île de Montréal.

2001

La Journée d’identification des enfants est présentée dans les restaurants McDonalds à travers le Québec.

2004

Proclamation, par la Ville de Montréal, de la Journée des enfants disparus.

2008

Vingt bénévoles de l’organisation atteignent de nouveau sommet en escaladant le Kilimandjaro. Un montant de 75 000 $ est amassé pour nos programmes et services.

Publication des brochures Opération Vigilance contenant une foule de conseils de prévention pour les parents d’enfants de 0 à 17 ans.

2011

Le Réseau Enfants-Retour fait équipe avec ADR-TV pour lancer l’application Enfant-Alerte, une application qui permet aux parents de créer facilement le carnet d’identité de leur enfant sur leur téléphone intelligent.

2014

Pour l’Halloween, le Réseau Enfants-Retour lance la première édition de la campagne Bons bons réflexes, une campagne de sensibilisation et de collecte de fonds, grâce à la vente de L’attrape bonbons, un sac sécuritaire muni de bandes réfléchissantes.

2016

Réseau Enfants-Retour, en collaboration avec le Groupe Jean Coutu et UPS, a mis sur pied une campagne de sensibilisation à l’échelle provinciale intitulée « Ensemble pour la vigilance ».

Plus de 25 000 carnets d’activité ont été distribués dans les écoles de quartier par les forces policières.

2018

Création de SIGN4L, une application qui peut sauver la vie d’un enfant et lancement officiel du programme AIMER à travers la province, suite à une généreuse contribution d’un donateur anonyme.

1986

Première célébration de la Journée des enfants disparus au Vieux-Port de Montréal. Cinq milles ballons contenant des photos d’enfants disparus prennent leur envol.

Premier Radiothon de l’espoir animé par Terry DiMonte sur les ondes de CHOM-FM. Le Réseau Enfants-Retour récolte 72 000 $.

1992

Grâce à Debbie Kolokythias, une jeune adolescente de 15 ans, le Réseau est invité à s’installer gratuitement dans les bureaux du journal The Gazette.

1996

Le Réseau Enfants-Retour se voit décerner le Prix du partenariat par le Service de police de la Ville de Montréal.

Inauguration du Jardin d’Espoir au Jardin botanique de Montréal.

2000

Le Réseau Enfants-Retour lance son programme de prévention dans les écoles primaires du Grand Montréal.

2003

Le Réseau Enfants-Retour collabore au lancement du programme Alerte Amber au Québec.

2006

Le Réseau Enfants-Retour, en collaboration avec le Service de police de la Ville de Montréal et En marge 12-17, publie un guide à l’intention des parents de fugueurs intitulé Revenir pour rester.

2010

Le Groupe Jean Coutu se joint au Réseau Enfants-Retour en devenant le partenaire principal de la Journée provinciale d’identification des enfants. Près de 180 succursales participent à l’événement lors duquel 14 998 carnets d’identité sont remis.

2012

Le Réseau Enfants-Retour conclut un partenariat avec Aéroports de Montréal pour la diffusion de photos d’enfants disparus sur les écrans des carrousels à bagages et sur les écrans AéroTV. Ces écrans viennent s’ajouter à ceux situées dans le hall des arrivées internationales sur lesquels ces photos étaient diffusées depuis novembre 2011.

Le Réseau Enfants-Retour reçoit le prix d’excellence du programme Nos enfants disparus. Ce prix reconnaît l’excellence soutenue pour ramener des enfants disparus auprès de leurs parents ou tuteurs légitimes.

2015

Le Groupe de Compagnies Total Logistique se joint au nombre des partenaires de l’organisme en affichant les photos d’enfants disparus sur ses camions. Cette initiative permet à des centaines de milliers de personnes à travers le Québec, le Canada et les États-Unis de voir la photo de ces enfants.

Collaboration avec Facebook Canada pour la diffusion des alertes Amber sur le fil d’actualité des utilisateurs.

2017

Mise en place du programme de prévention AIMER, grâce à un donateur anonyme, afin de prévenir les fugues et l’exploitation sexuelle des jeunes.

Grâce à la générosité du Groupe Montoni, le Réseau Enfants-Retour emménage dans ses nouveaux bureaux.

It is quite alarming to note that one third of runaway youth will fall victim to sexual exploitation in Quebec! The process of entering into sexual exploitation can last a long time. Over this period, the youth’s vulnerability will be used to manipulate them into believing that they are in a loving relationship. At this age, teens can sometimes have trouble recognizing what constitutes a healthy relationship. As a parent, it’s important to be a model for your children. It is essential to remind them that respect, communication and equality are the base of all healthy relationships. Furthermore, by being present and showing our support, our child is more likely to come to us when in need. Even though our teen may want to make their own decisions, they will always need guidance and support from their parents!

reseauenfantsretour.ong/wp-content/uploads/2016/09/Spotlight-on-Safety-Volume-29-Sexual-Exploitat...Il est alarmant de constater que l’exploitation sexuelle touche un tiers des jeunes fugueurs au Québec! Le processus d’entrée dans l’exploitation sexuelle peut s’étendre sur une longue période de temps à travers laquelle on profitera de la vulnérabilité de l’adolescent pour lui faire croire par plusieurs manigances qu’il est en relation amoureuse. Or, à cet âge, parfois les adolescents ont de la difficulté à reconnaître les composantes d’une relation saine. Comme parent, nous sommes l’exemple à montrer à notre enfant. Il est primordial de lui rappeler que le respect, la communication et l’égalité sont des éléments phares pour une relation harmonieuse. Puis, en témoignant notre présence et soutien, il pourra toujours nous consulter en cas de besoin. Même si notre adolescent souhaite prendre ses propres décisions, il a toujours besoin de conseils et d’écoute venant de ses parents!

reseauenfantsretour.ong/wp-content/uploads/2016/11/Pleins-feux-sur-la-securite-volume-29-Exploita...
... See MoreSee Less

View on Facebook

Today is Universal Child Day!
Every day, we honor children by teaching them to be savvy, strong and safe!
How will you honour your child today?Aujourd’hui, nous soulignons la Journée mondiale de l’enfance!
Tous les jours, nous honorons les enfants en leur enseignant à être avertis, forts et sécuritaires.
Comment allez-vous honorer votre enfant aujourd’hui?
... See MoreSee Less

View on Facebook

At the request of the Sûreté du Québec, the Missing Children’s Network is seeking your collaboration in the search for 17 year old Raphaël Edoryan Mbiaga Boum.

The last time Raphaël was seen, he was in the area of Joliette. Thanks for sharing!
... See MoreSee Less

View on Facebook

The Missing Children's Network is pleased to inform you that 15-year-old Lina Yamini missing since November 17, 2019 has been found and is doing well. Thank you to all those who shared her poster. ... See MoreSee Less

View on Facebook

As part of Runaway Prevention Month , our SHINE Coordinator and Maylissa Luby, intervention counsellor of our partnering organisation, La Sortie/The Way Out, held an important workshop with students at Perspectives I & II High School. The presentation allowed for open discussion regarding self-esteem, healthy relationships, setting limits and the reality of runaway youth and sexual exploitation. Students from Secondary 3, 4 and 5 were all very receptive and enjoyed the opportunity to talk freely and openly about very sensitive yet crucial topics.

Thank you Perspectives I & II High School for warmly welcoming us and for the opportunity to address issues that our teens are confronted with on a daily basis.Dans le contexte du mois de prévention des fugues, notre coordonnatrice du programme AIMER en partenariat avec Maylissa Luby, intervenante de l’organisme La Sortie/The Way Out ont tenu un atelier spécial pour les élèves des écoles secondaires Perspectives 1 et 2. La présentation a permis d’ouvrir la discussion sur l’estime de soi, les relations saines et la mise de limites. Ils ont aussi parlé de la réalité des fugues d’adolescents et de l’exploitation sexuelle. Les élèves de secondaire 3 à 5 étaient très réceptifs et ont apprécié d’avoir l’opportunité de parler ouvertement à propos de ces sujets importants et cruciaux.

Merci aux écoles secondaires Perspectives 1 et 2 pour leur accueil chaleureux et la belle opportunité d’aborder les problématiques auxquelles nos adolescents sont confrontés au quotidien.
... See MoreSee Less

View on Facebook