Lancement du Mois des enfants disparus

En 1986, le Solliciteur général du Canada a proclamé le 25 mai la Journée nationale des enfants disparus. Au fil des ans, le Réseau Enfants-Retour a adopté le mois de mai non seulement pour sensibiliser le public au sort des enfants disparus au Québec, mais aussi pour informer les parents de ce qu’ils peuvent faire pour mieux protéger leurs enfants contre les enlèvements, les agressions et l’exploitation.

Au Québec seulement, en 2017, 19 enfants en moyenne ont été rapportés disparus chaque jour, selon la Gendarmerie royale du Canada. Avec près de 7 025 signalements, le Québec arrive au 4e rang en la matière au pays. Une fois de plus, les fugues comptent pour la majorité de ces disparitions. Alors que 90 % de ces enfants sont retrouvés dans les jours qui suivent leur disparition, plusieurs manquent à l’appel durant des semaines, voire même des mois et parfois des années. Plus cette période est longue, plus ils deviennent vulnérables.

« Chaque jour, comme nous le faisons depuis 33 ans, le Réseau Enfants-Retour aide à préserver l’espoir pour des dizaines de familles », a déclaré Pina Arcamone, directrice générale de l’organisation. « Notre équipe est profondément engagée à ne jamais cesser de chercher des enfants jusqu’à ce qu’ils soient trouvés, peu importent les circonstances. Pour le Réseau, l’espoir n’est pas juste un mot, c’est notre principe directeur. »

C'est avec le cœur lourd que nous vous informons que la recherche de Aurélien Chuop-Mourareau, âgé de 16 ans, a abouti à une fin tragique. Nous tenons à exprimer nos plus sincères condoléances à toute sa famille et ses amis et remercier tous ceux qui ont participé à la recherche de ce jeune homme. Nous en sommes profondément attristés.
--
It is with immense sadness that we inform you that the search for 16-year-old Aurélien Chuop-Mourareau has come to a tragic end. At this time our hearts and prayers go out to his family and friends, and we thank everyone that helped with the search.
... See MoreSee Less

View on Facebook

This morning, the Missing Children’s Network commemorated International Missing Children’s Day by holding a press conference at Pierre Elliott Trudeau Elementary School where we proudly announced the creation of SIGN4L, an application that can save the life of a child. The development of this app was made possible thanks to a generous grant by TELUS

To download SIGN4L:

Apple Store: apple.co/2s8jbg7
Google Play Store: bit.ly/2IMfJSq
... See MoreSee Less

View on Facebook

Today light a candle in honor of missing children.🕯️ ... See MoreSee Less

View on Facebook

We Never Stop Searching!

Yohanna Cyr was barely 18 months-old when she vanished on August 15, 1978, and Xiao Feng Lu was last seen back on April 30, 2014. He was only 8 months-old.

Yohanna and Xiao are two young toddlers who both went missing under very suspicious circumstances.

Their families have never given up hope that one day their prayers will be answered.

Hope is definitely in the air! Thank you for sharing Yohanna’s and Xiao’s photos. One click is all it takes to help bring them home!
... See MoreSee Less

View on Facebook

The Missing Children's Network is pleased to inform you that 15-year-old Jason Delisle, has been found. Thank you to all of those who shared his picture. ... See MoreSee Less

View on Facebook
divider

Ouverture de poste

Le Réseau Enfants-Retour est à la recherche d’un(e) intervenant(e), programmes jeunesse qui travaillera en étroite collaboration avec la coordonnatrice des programmes jeunesse. Il/elle sera principalement responsable d’animer des sessions d’information auprès de...

lire plus

Fonds Jesse Galganov

À la demande de la famille, le Réseau Enfants-Retour a créé le Fonds Jesse Galganov. La famille de Jesse Galganov est à la recherche de leur fils qui a disparu le 28 septembre 2017, lors d’un séjour au Pérou. Ils n’ont reçu aucune nouvelle de Jesse depuis plus de...

lire plus
divider

Faire un Don

Votre soutien financier nous permet d’offrir des services de qualité aux familles et aux professionnels.

Quatre-vingt-six sous (0.86$) sur chaque dollar reçu sont directement investis dans nos programmes de recherche et de prévention.

divider

Vraiment heureuse qu’il existe un tel organisme. Il est inconcevable qu’un enfant soit maltraité, violenté ou abusé, c’est un non-sens. Félicitations pour tous les efforts fournis pour cette cause Enfants-Retour.

Suzan Allard

J’ai une petite fille que j’adore et je ne voudrais pas qu’il lui arrive quoi que ce soit de dramatique. Merci pour ces ateliers que vous donnez.

Anonyme