Lancement du Mois des enfants disparus

Montréal, le 1er mai 2020 Aujourd’hui, le Réseau Enfants-Retour a officiellement lancé le Mois des enfants disparus avec le thème de cette année, « L’espoir de les revoir ». L’objectif de ce mois est de sensibiliser le public à la détresse des enfants disparus et exploités et d’informer les parents sur ce qu’ils peuvent faire pour mieux protéger leurs enfants.

L’an dernier, selon le rapport annuel 2019 de la GRC, les forces de l’ordre au Québec ont enregistré 5 803 cas d’enfants disparus. Il s’agit d’une légère diminution, par rapport à 5 927 cas l’année précédente. Bien que les nouvelles soient encourageantes, nous pouvons tous convenir qu’un enfant disparu est déjà un de trop. Encore une fois, les jeunes en fugue représentent la majorité des cas signalés.

Le Réseau Enfants-Retour mettra en place plusieurs initiatives tout au long du mois de mai, notamment le partage de messages d’espoir poignants de familles à la recherche d’un des leurs, la publication de conseils pratiques de sécurité sur les plateformes de médias sociaux de l’organisation, le dévoilement de son affiche annuelle présentant 12 cas d’enfants disparus non résolus, et la présentation de plusieurs sessions Facebook Live pour aider les parents à renforcer la confiance en soi et les capacités de réflexion critique de leurs enfants, préparant ainsi leurs jeunes à des situations potentiellement dangereuses, si elles devaient survenir.

Alors que la COVID-19 continue de nous perturber et d’avoir un impact sur nos vies, de récents rapports indiquent que les enfants qui sont à la maison peuvent potentiellement avoir plus de temps libre en ligne, augmentant ainsi le risque de devenir victimes d’abus et d’exploitation. Le Réseau Enfants-Retour profite de cette période pour renforcer sa présence sur les réseaux sociaux en joignant les familles et les enfants sur les mêmes plateformes qu’ils utilisent quotidiennement, et en les sensibilisant à l’importance de demeurer en sécurité, dans le monde réel et en ligne. L’organisation a développé de nouvelles ressources pédagogiques destinées à encourager les parents à avoir une communication continue sur la sécurité en ligne et à aider les jeunes à adopter de saines habitudes de sécurité.

À propos de la Journée internationale des enfants disparus

La Journée des enfants disparus a été reconnue pour la première fois par l’ancien président des États-Unis, Ronald Reagan, le 25 mai 1983. Le 25 mai est la date à laquelle Etan Patz, six ans, a disparu d’un coin de rue de New York en se rendant à l’école. Le cas d’Etan reste l’un des milliers de cas d’enfants disparus non résolus et cette journée sert de rappel annuel de nos responsabilités pour assurer le bien-être et la sécurité de nos enfants.

En 1986, le solliciteur général du Canada a déclaré le 25 mai Journée nationale des enfants disparus au Canada. Aujourd’hui, cette journée annuelle de sensibilisation est d’envergure internationale, avec plus de 50 pays faisant une pause le 25 mai pour honorer les enfants disparus.

À propos du Réseau Enfants-Retour

Le 21 mai 2020, le Réseau Enfants-Retour célébrera son 35e anniversaire, un jalon incroyable pour une petite organisation qui a d’abord fonctionné à partir du coffre de l’un des véhicules personnels des cofondatrices! L’enthousiasme, la détermination et le succès sans précédent avec plusieurs cas non résolus d’enfants disparus ont finalement valu à l’organisation la confiance et le soutien indéfectible des forces de l’ordre, de centaines de bénévoles et de nombreux partenaires commerciaux et communautaires. 

Au fil des ans, le Réseau Enfants-Retour a fait de grands progrès dans la recherche des enfants disparus et dans la prévention de leurs disparitions. À ce jour, l’organisation a collaboré avec les forces de l’ordre pour réunir plus de 1 600 enfants avec leur famille. Parce que la sécurité et le bien-être des enfants sont également au cœur de notre mission, plus de 225 000 jeunes ont reçu une formation pratique en matière de sécurité. L’organisation offre également une panoplie de documents de sécurité adaptés selon l’âge, qui aident les parents à assurer la sécurité de leurs enfants pendant leur croissance et leur développement.  

Le Réseau Enfants-Retour est un partenaire de première ligne du programme Alerte AMBER au Québec et un partenaire reconnu du Centre national pour les personnes disparues et restes non identifiés (CNPDRN) de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Pina Arcamone
Directrice générale
Réseau Enfants-Retour
Tél. : 514 892-2280

At the request of the family and of the Service de Police de la ville de Répentigny, the Missing Children’s Network is requesting your collaboration in the search for Ariane McKenzie, 16 years old from Répentigny last seen May 16th, 2020.

Information leads us to believe that Ariane may be in the Montreal area.
... See MoreSee Less

View on Facebook

The Missing Children's Network is pleased to inform you that 12-year-old Noémie Dalpé, missing since May 26th, 2020, has been found and is doing well. Thank you to all those who shared her poster. ... See MoreSee Less

View on Facebook

Disparus mais jamais oubliés - Missing but never forgotten! ... See MoreSee Less

View on Facebook

Afin de souligner la Journée internationale des enfants disparus, nous avons organisé notre tout premier café virtuel pour nos familles. En hommage à cette journée bien spéciale, Vera Cyr, sœur de Yohanna Cyr, disparue depuis 1978, nous a livré une performance très touchante de la chanson Everybody Hurts. Avec sa permission, nous sommes heureux de la partager avec vous.

In honour of International Missing Children’s Day, we hosted our very first virtual café for our searching families. As a tribute to this special day, Vera Cyr, the sister of Yohanna Cyr, missing since 1978, performed a beautiful rendition of “Everybody Hurts”. With her permission, we are pleased to share it with you.
... See MoreSee Less

View on Facebook

As we slowly begin to deconfine and with warmer days ahead, we must be extra vigilant with our children. These youngsters have just gone through an unprecedented experience with little to no contact with their peers, friends and other family members. Children can finally enjoy time outdoors. In order to prevent abductions, such as the incident reported by Montreal Police last week, it is important to discuss safety issues with our children. The following document will provide you with some helpful tips and advice on how to broach this delicate subject with young children, without unduly scaring them.

www.missingchildrensnetwork.ngo/wp-content/uploads/2018/06/Spotlight-on-safety-Volume-34-ENAvec le déconfinement progressif et le beau temps à nos portes, nous devons redoubler de vigilance avec nos enfants. Ceux-ci viennent de passer à travers une expérience sans précédent; privés de contacts avec leurs camarades de classe, amis et autres membres de la famille. Ils peuvent enfin profiter un peu plus de temps à l’extérieur. En vue de prévenir des tentatives d’enlèvement comme celle vécue la semaine dernière, il est essentiel de discuter de sécurité avec nos enfants. Le document qui suit vous offre des conseils pour aborder ce sujet avec de jeunes enfants, sans toutefois leur faire peur.

www.reseauenfantsretour.ong/wp-content/uploads/2018/06/Spotlight-on-safety-Volume-34-FR.pdf
... See MoreSee Less

View on Facebook
divider
Classique de golf annuelle − Club de golf Hillsdale

Classique de golf annuelle − Club de golf Hillsdale

Oui, il est temps de dépoussiérer vos bâtons de golf et de prendre le départ pour nos enfants! Le lundi 31 août 2020, joignez-vous à la présidente d’honneur Jamie Leverton alors qu’elle mènera notre 14e Classique de golf annuelle au prestigieux Club de golf Hillsdale....

lire plus
divider

Faire un Don

Vos dons peuvent faire une véritable différence dans notre communauté et aider à soutenir notre engagement à retrouver les enfants disparus, ainsi qu’à protéger d’autres jeunes contre les enlèvements et l’exploitation.

divider

Vraiment heureuse qu’il existe un tel organisme. Il est inconcevable qu’un enfant soit maltraité, violenté ou abusé, c’est un non-sens. Félicitations pour tous les efforts fournis pour cette cause Enfants-Retour.

Suzan Allard

J’ai une petite fille que j’adore et je ne voudrais pas qu’il lui arrive quoi que ce soit de dramatique. Merci pour ces ateliers que vous donnez.

Anonyme